jeudi 8 janvier 2015

Attentat à "Charlie Hebdo" : le Raid mène une opération...

Moins de huit heures après l'attaque meurtrière de Charlie Hebdo, les membres du commando ont été identifiés par la brigade criminelle.

 
Le Raid s'est déployé dans la ville de Reims et a commencé une opération d'envergure.
Un troisième homme, est recherché pour assassinat. Ce SDF de 18 ans aurait participé à la logistique de cette équipée sanglante.

Sept personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'attentat qui a décimé mercredi la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo en plein Paris, a-t-on appris jeudi auprès de sources policières.

Les deux hommes de 32 et 34 ans sont bien connus de l'antiterrorisme. L'un d'eux, a été membre de la filière dites des Buttes-Chaumont, qui envoyait au milieu des années 2000 des jeunes se battre en Irak.

La guerre civile en Syrie et la déstabilisation de l'Irak ouvrent de nouveaux fronts : en 2014, la France est confrontée à une explosion du nombre d'apprentis jihadistes partant pour ces pays et à l'inquiétante question de leur retour.
 
Plus d'un millier de ressortissants français sont, selon les autorités, impliqués à des degrés divers dans ces filières djihadistes.

 

---

Pierre Erol GIRAUDY

2 commentaires:

Pierre E GIRAUDY a dit…

Sept membres de l'entourage des auteurs présumés de l'attaque contre Charlie Hebdo étaient en garde à vue jeudi matin, a-t-on appris de source judiciaire.

Hommes et femmes, ces personnes ont été placées en garde à vue tard mercredi soir. Les lieux d'interpellation n'ont pas été précisés dans l'immédiat. La police est lancée dans la traque de deux frères, Chérif et Saïd Kouachi, 32 et 34 ans. Le beau-frère de l'un d'eux, Mourad Hamyd, 18 ans, également visé par un avis de recherche, s'est rendu mercredi soir au commissariat de Charleville-Mézières (Ardennes).

Pierre E GIRAUDY a dit…

Comment imaginer qu'ils aient perdu une Carte d'Identité ?
(ont été confondus par la carte d'identité retrouvée par les enquêteurs dans la Citroën C3 abandonnée dans leur fuite près de la porte de Pantin. )
Ce sont des "pieds nickelés" du terrorisme ! De plus ils étaient connus de la police... Parmi les suspects, on compte deux frères connus des services de police : l'un comme l'autre étaient fichés à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ainsi qu'à la direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP).
Le plus jeune des deux meurtrier, avait écopé en 2008 de trois ans d'emprisonnement, dont 18 mois avec sursis, pour avoir participé à une filière d'acheminement de djihadistes français vers l'Irak.
La "filière des buttes Chaumont" avait été démantelée trois ans auparavant. Elle était composée d'une dizaine de jeunes Parisiens qui, pour certains, avaient reconnu en garde à vue avoir fomenté des projets d'attentats.