dimanche 27 août 2023

Princesse FEVZIER

Princesse FEVZIER

-- 
Erol GIRAUDY 



samedi 1 avril 2023

Notre grand-père le Damad Rachid à Berlin en 1917.

Je publie ces photos de notre grand-père le Damad Rachid pour plusieurs raisons.

Notre grand-père et moi en Suisse.

L'une qui me semble important est lié aux échanges que j'ai eu avec Boussaid Ayoub à ce sujet : Le Visa pour voyager à Vienne en 1917 (Je pense qu’il a voyagé avec la Princesse Kadriyé - Ils ont voyagé aussi à Berlin durant la guerre) et Il y’a un document qui leur demande de revenir le plus tôt possible à Istanbul, #Ayshe Sultane était aussi à Berlin,
Visa pour Berlin.




Elle est mentionnée aussi dans le même document que je vais ajouter ci-dessous (merci à Boussaid Ayoub pour celui-ci).

(ces copies du passeport de notre grand-père me sont communiquées par Jean-Marc Chauvel)


Voici la lettre de l'Ambassade Impériale #Ottomane

lettre de l'ambassade impériale ottomane - Bing images


Arbre de la main de notre grand-père.

Deux amis.


Sa tombe en Suisse.


--- 

Erol GIRAUDY 
https://www.erolgiraudy.eu


dimanche 19 mars 2023

SULTAN MURAT - recherche à l'aide d'une image avec GPT4


SULTAN MURAT - recherche à l'aide d'une image avec GPT4 afin d'avoir d'autres photos du même type.


L'intérêt d'utiliser GPT4 et BING c'est de pouvoir trouver de nombreuses
photographies de la même personne rapidement.
------ From UGAIA for **Users Group A.I. d'Andorra**. It is a club that provides a platform, tools and services for AI development. With these powerful tools and services, developers can innovate and accelerate their development by making AI accessible to everyone. Contact : Pierre Erol GIRAUDY http://about.me/giraudyerol Cel : 00 376 359 176 Meeting : ROC BLANC SPEAKERS' CORNER sur Cometoland (descenland.com) https://www.descenland.com/u/ROC-BLANC-SPEAKERS-CORNER-E089F2/ Biographie de Erol Giraudy Expert ex-MVP et Beta-testeur #edge - #bing et INSIDER #MICROSOFT Windows 11 - Office 365, conseiller en TIC, et rédacteur d'ouvrages sur l'implantation de Portails et sur SharePoint 2001 et 2003 et sur #openai et #ChatGPT. Créateur d'un LABSPS pour les formations à SharePoint. Titulaire d'un DEA d'économie de l'Université de Paris IX Dauphine et d'un MAGISTERE de l'IESTO-CNAM RSE - réseaux sociaux et outils, créations (larselesrse.blogspot.com) https://larselesrse.blogspot.com/ https://clubaiandorra.blogspot.com/ UGAIA https://www.anaeconomia.ad/ca/noticia/162861-speakers%27corner%3A-24-hores-de-conversa-amb-chatgpt https://gouver2020.blogspot.com/ https://www.linkedin.com/in/erolgiraudy2018/ PROFIL https://a.co/d/cJP0jIu LIVRES sur AMAZON Roc Blanc Speakers Corner Ce projet se veut un espace d’expression et de débat, auquel participent différents talents andorrans. Suivez-nous pour connaître notre agenda ! www.descenland.com/u/ROC-BLANC-SPEAKERS-CORNER-E089F2/ --- Pierre Erol GIRAUDY http://about.me/giraudyerol


mercredi 30 novembre 2022

Généalogies de la famille Ottomane

J’ai conservé des arbres certainement fait par Murat Bardakçı, dans des journaux turcs.

Je vais tenir à disposition un article en ligne sur ce sujet.

« Murat Bardakçı est celui qui s’est le plus illustré dans l’hagiographie des derniers Ottomans : Son Osmanlılar : Osmanlı Hanedanının Sürgün ve Miras Öyküsü, Istanbul, Pan Yayıncılık, 1991 (avec un şecere non exhaustif et des explications sur les difficultés de l’auteur à représenter un arbre d’un seul tenant, p. 211-219) ; Murat Bardakçı, Şahbaba, Istanbul, Gri, 1998 (avec un arbre généalogique de la descendance de Sultan Mehmed Vahideddin, p. 677). Il est désormais facile de se procurer des représentations généalogiques des sultans dans les éditions populaires : voir Abdülkadir Dedeoğlu, Album of the Ottomans, Istanbul, Osmanlı Publishing House, 1982, p. 6-10. » Olivier Bouquet.

Il est souvent venu à Nice visiter ma mère. 

Article de presse 1995. Extrait d'une longue série.

Courriel de la Hanedan. 1999.

Murat Bardakçı — Wikipédia (wikipedia.org)

La Généalogie (ARBRE) voici la branche AbdulMedjid :

C’est la mienne, je l’ai construite sur Geneanet. Mes premières recherches doivent dater de 1990.







Voici de la main de mon Grand-père un arbre généalogique :
C’est l’arbre généalogique de la famille du Damad  Rashid  Bey, et qui commence à partir de son 4ème arrière-grand-père Galip Bey.  Selon la note au-dessous, en turc ottoman, cette version est la plus correcte, alors que l’autre contient des fautes. Il y avait deux documents. Des Turcs m’ont traduit cette note.

1er ARBRE réalisé par mon grand-père.








J’ai bien connu à Paris Hayriye SEFOULINE, nous allions la voir ainsi que sa fille. 
Elle était charmante, elle adorait le chocolat et les soles, c’était une nourriture peu équilibrée, mais que lui dire ? C’était mon arrière-grand-mère. Sa fin de vie a été un peu compliquée, elle était en vacances en Grèce à Corfou avec sa fille Princesse Fevzier, elle est tombée malade et elle a dû être rapatriée en avion. Nous étions à Paris à cette époque, et nous avons mon épouse Martine et moi aidé ma Tante, pour ce rapatriement et aussi dans de nombreuses démarches. 


Le prince Rashid FENARIZADE de LARISSA.

Rashid Osman du nom de son épouse, il avait comme titre celui de Damad littéralement gendre, titre du gendre du chef de la famille impériale, s'il s’est marié pendant le règne de ce dernier (en turc moderne, Damat). C’était le fils du puissant prince Faik, lui-même souverain d’immenses terres en Albanie et en Grèce. Ce dernier était en outre ministre du sultanat turc et placé directement sous les ordres du sultan, avec qui il était parent (je n’ai pas pu complètement vérifier ce point). https://nobilitytitles.net/turkish-ottoman-nobility-royalty/ 


L’Etymologie de son titre de noblesse :

Larissa (en grec moderne : Λάρισα / Lárisa) est une ville grecque située au bord du fleuve Pénée. Elle est le chef-lieu du district régional de Larissa et la capitale de la périphérie de Thessalie, mais aussi celle du diocèse décentralisé de Thessalie-Grèce centrale. 

L’arbre Généalogique sur RODOVID :

RODOVID offre une possibilité de partager une application avec un document généalogique collectivement mis à jour (nous ne sommes pas à l’abri d’erreurs et il y en a, malheureusement, car il y a souvent des confusions avec les prénoms de certains membres). 
Les arbres généalogique ne cachent pas la forêt (cette petite phrase m’amuse).

C’est ce que l’on nomme une généalogie familiale : 

Elle a pour particularité de remonter dans le temps et de récolter des informations sur nos ancêtres, génération par génération. Le terme familial indique aussi que le noyau familial est étudié pour donner du contexte à nos recherches et mieux comprendre la vie de nos ancêtres. https://www.erolgiraudy.eu/2022/02/plusieurs-types-de-recherches.html?m=1 

An Illustrated Genealogy Between the Ottomans and the Safavids par Melis Taner.

Voici le lien pour télécharger ce livre sur notre généalogie : 

Genealogy of the Imperial Ottoman Family 2005 by Jamil ADRA et d'autres membres de la famille.
Publication date 2005
Usage Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 3.0 Creative Commons License.
Topics ottoman, sultan, empire, turkey, turk, genealogy, hanedan, khan, prince, sehzade, sultanzade, beyzade, hanimsultan, hanim, dynasty,
Collection folkscanomy_politics; folkscanomy; additional_collections
Language English

Genealogy of the Imperial Ottoman Family 2005 by Jamil ADRA et d'autres membres de la famille.

Maquette de la première version 1999.


Conclusion Sur la généalogie Ottomane 


« Nous avions quitté les Ottomans piètres généalogistes. Nous les retrouvons à la fin du XXe siècle en adeptes chevronnés de la pratique. 
Ils prennent l’affaire très au sérieux. En 1995, ils ont créé une association à Paris. Ils publient les mémoires laissés par leurs parents, inventorient et classent les descendants (généralement par sultan) selon les statuts distingués plus haut. 
Ils connaissent la position de chacun sur l’arbre de la famille, avant même de se rencontrer, tous, et ce pour la première fois, en septembre 2006. 
Des journalistes écrivent des livres à leur sujet qui font parler d’eux. Le fait n’est paradoxal qu’au premier abord : la famille ottomane vit en exil, dispersée dans plusieurs pays, alliée à d’autres familles princières déchues ou régnantes ; mais l’État n’est plus là pour assurer la continuité de son statut ; elle est définitivement privée des moyens de se concevoir en dynastie politique ; c’est alors qu’elle s’affiche comme noblesse, comme une lignée dont tous les rameaux tirent un prestige semblable de l’ascendance ottomane, laquelle non seulement est ancienne, puisqu’elle remonte à Ertuğrul, donc à la seconde moitié du XIIIe siècle, mais reconnue comme ininterrompue : la continuité de l’État ottoman l’atteste. « Anoblissement de la mémoire » pour le coup, cette culture généalogique entretenue prend les formes d’une culture d’exil, d’une culture de diaspora même. 
C’est la marque d’une famille qui répond, dans un contexte de globalisation, aux craintes de la dispersion par la mobilisation mémorielle. » Olivier Bouquet.


"En Europe occidentale, l’arbre généalogique est un lieu bien connu de l’imaginaire familial. Les historiens en ont retracé les formes d’émergence entre la fin du Moyen Âge et le milieu du XVIe siècle ; les ethnologues ont analysé les points de passage entre le recours aux métaphores de l’arbre et l’étude scientifique de la parenté ; les sociologues ont décrypté l’effervescence de la recherche généalogique observée partout depuis les années 19704. 
En Turquie, la généalogie intéresse un public réduit ; les sociétés de spécialistes y sont rares, et nul ethnologue ou anthropologue n’a encore songé à situer la recherche des ancêtres entre science et passion. 
Les historiens ne s’en étonneront guère : dans l’Empire ottoman, l’intérêt pour la mémoire familiale était restreint et ciblé ; le diagramme généalogique était généralement le produit d’infrastructures juridiques et religieuses de la mémoire, avant d’être un appui symbolique d’un « sentiment de la famille » distinctif. 
Ce sentiment existait, c’est certain, marqué par une forme d’embourgeoisement de la sphère domestique ; mais ce qui le nourrissait hors des nécessités de la transmission matérielle, ne suffit sait pas à constituer un genre généalogique comme il en existait dans les monarchies et les empires voisins. 
Le changement eut lieu plus tard, après que la République fut instaurée en 1923."

Généalogies impériales en République : le cas de la Turquie | Cairn.info

Référence électronique

Olivier Bouquet, « Comment les grandes familles ottomanes ont découvert la généalogie », Cahiers de la Méditerranée [En ligne], 82 | 2011, mis en ligne le 15 décembre 2011. 
URL : http://journals.openedition.org/cdlm/5747 ; 
DOI : https://doi.org/10.4000/cdlm.5747

Sources et Livres :

Les Contes (Contes et légendes des peuples turcs : de Planhol Xavier, Nasreddine Hodja). La vérité ne rejoint jamais la fiction, elle la dépasse souvent. Les légendes sont tenaces et souvent fausses.

Les Blogs. :

https://ayseosmanoglu.com/

https://www.instagram.com/aysegulnevsultan/

https://twitter.com/AyseGulnev

https://www.facebook.com/ayseosmanogluauthor/

OUVRAGES sur la Famille et Conférences :

http://editions.ehess.fr/ouvrages/ouvrage/les-ottomans/

Avec mon père le sultan Abdulhamid (harmattan.fr)

http://liseuse.harmattan.fr/2-7384-1043-X

https://www.editions-harmattan.fr/livre-avec_mon_pere_le_sultan_abdulhamid_de_son_palais_a_la_prison-9782738410436-5278.html

Conférences disponibles en Français gratuites :

https://www.college-de-france.fr/site/edhem-eldem/symposium-2021-10-01-15h00.htm

Amazon.fr : Murat Bardakci

https://www.amazon.fr/s?k=Murat+Bardakci&__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&crid=2GH42IZHDDVCL&sprefix=murat+bardakci%2Caps%2C71&ref=nb_sb_noss

Amazon.fr - Son Osmanlılar: Osmanlı Hanedanının Sürgün ve Miras Öyküsü - Murat Bardakçı :

https://www.amazon.fr/gp/product/6257231205/ref=ox_sc_act_title_2?smid=A3PR7RBXLED7PV&psc=1

 https://www.erolgiraudy.eu/2022/11/des-retrouvailles-familiales-fatma.html








--- 
Erol GIRAUDY 
https://www.erolgiraudy.eu


samedi 19 novembre 2022

Le Général et la Princesse

 Le Général et la Princesse.

 

La Princesse à NICE.

Le Général en Turquie. 

Dans un groupe privé nous échangeons des informations sur l'histoire de la Famille Ottomane.

Le texte d’origine :

V. Murad'ın kızı Fehime Sultan'ın ülkeden sürgün edildikten sonra 1924'te bir Alman subayından Nice'te bir eve taşınmasını istediği yardım mektubu şu şekilde imzalanmıştır: Fehime sultane et Mahmlut Bey.

 / Kaynak: https://www.beyaztarih.com/ensiklopedi/fehime-sultan

TRADUCTION :

La lettre d’assistance que la fille de Murad V, Fehime Sultan, a demandé à un officier allemand de déménager une maison à Nice en 1924 après avoir été exilée du pays, signée : Fehime sultane et Mahmlut Bey.

Lettre de Fehimé Sultane adressée au Colonel le 1 juillet 1924.

Lettre de Felimé Sultane adressée au Colonel, Elle est à NICE 
Promenade de Anglais au 123 Villa Marie Christine.

Cette traduction n'est pas bonne/correcte, le colonel est français, je le connais, il est mort à NICE. A partir de là je vais écrire son histoire et la liaison avec notre Famille Ottomane, une longue relation, notamment avec cette belle Princesse et d'autres membres de la Famille. A suivre...

Pourquoi j’avance ceci ? 

La raison en est simple, si elle s'était adressée à un officier Allemand elle aurait écrit dans cette langue (car la plus part des membres parlaient plusieurs langues, ou tout simplement en turc). 

De plus en cherchant sur le net, je découvre des échanges entre un certain "Fuad" et ce colonel, dans cet échange épistolaire la signature du colonel est lisible. C’est le colonel SARROU un officier du renseignement français. Comme toutes ces personnes du renseignement militaire ses photos ne sont pas pléthores.

Cet officier du renseignement français, va devenir un peu plus tard Général. La lettre ci-dessous est adressée au Colonel SARROU, elle traite d'un sujet financier - 4 mai 1922.

LETTRE Datée 1922 ENVOYÉE D'EMIRGAN AU Général SARROU, 

signée DELI FUAD PACHA (1831 - 1935).  

Surprenante signature : Le Sénateur Maréchal FUAD.

Même signature 50 ans après ?

Emirgan est une banlieue verdoyante et bourgeoise d'Istanbul, en Turquie, sur la rive ouest du Bosphore, dans le quartier de Sarıyer, au nord du pont Fatih Sultan Mehmet (deuxième pont du Bosphore).


LETTRE SIGNEE DE FEHIME SULTAN, fille du sultan Murad V, 

au général Sarrou. 4 pages, daté du 12 janvier 1922.


Fehime Sultane est née le 2 juillet 1875 au palais de Dolmabahçe. 

Son père était le sultan Murad V, fils d' Abdulmejid I et Şevkefza Kadın , et sa mère était Meyliservet Kadın . Elle était le cinquième enfant et la deuxième fille née à son père et le seul enfant de sa mère. 

Sa naissance a été gardée secrète jusqu'à ce que son père devienne sultan, les princes ottomans étant alors interdits d'avoir des enfants.

Lors de l'exil de la famille impériale en mars 1924, Fehime et son mari se sont d'abord installés à Vienne, en Autriche, puis à Nice, en France. 

A Nice, Mahmud Behçet Bey a emprunté de l'argent à Fehime sous prétexte d'ouvrir une boutique. 

Il a commencé à vendre des glaces à la turque devant une épicerie de la rue de Congrès (c’est dans le bas de NICE près de la mer), mais il a fini par s'enfuir, la laissant dans la misère. 

Bien que plusieurs autres membres de sa famille aient vécu à Nice, notamment Abdülmejid II, ils ont refusé de l'aider. 

Il ne faut pas oublier que tous les membres de la Famille Ottomane étaient dans des situations identiques, malheureusement. 

Ce comportement était dû en partie parce qu'il y avait une discorde entre les descendants du sultan Abdülaziz sous le nom d'Abdülmecid II et ceux du sultan Abdülmejid I, en raison du décès suspect d'Abdülaziz. Ses descendants croyaient en réalité au meurtre organisé par la branche "Mejids" de la famille, et en partie parce qu'ils désapprouvaient les opinions politiques de Fehime, qu'ils croyaient être la cause de la chute du Sultanat et de leur exil (franchement c’était lui donner beaucoup de pouvoir de nuisance). 

Photo faite à NICE.

Fehime Sultan, qui avait l'habitude de vivre dans le faste (son surnom la Princesse Papillon), se retrouve ainsi sans le sou et sans protection à Nice. Mademoiselle Jean Schafer de Pologne, qu'elle avait connue auparavant, l'a aidé pendant un certain temps. La sultane tomba malade et dans une grande misère. Fehime Sultan est décédé le 15 septembre 1929 de la tuberculose. Elle avait 54 ans. 

Elle a pu endurer l'exil pendant 5 ans. Son corps a ensuite été transféré au cimetière de la mosquée Sultan Selim à Damas par son neveu Osman Fuad Efendi. Fehime Sultan n'a pas eu d'enfants. 

Mahmud Behçet Bey quant à lui, il a de nouveau demandé la citoyenneté en 1949, longtemps après la mort de Fehime Sultan, il est retourné dans son pays. Il a vécu jusque dans les années 1960.

Elle continue, la vieille femme : « Sa dernière nuit, tout le temps, il t’a appelé : Loti ! Loti ! Loti !… Donc, c’est à cause de toi qu’il est mort, à cause de toi ! » Pierre Loti - FANTÔME D’ORIENT - 1892.

----

Mais, revenons à cette liaison épistolaire avec un officier du renseignement français. 

Le colonel Auguste Sarrou est né le 11 mai 1874 à Patras, en Grèce. Il appartient à une ancienne famille de fabricants [de l’Hérault]. 
Il était le neveu d’August Sarrou, le commandant de l’infanterie qui a participé aux batailles individuelles du Second Empire. 
Il a étudié au Lycée Saint-Benoît à Istanbul, entre dans l’armée à l’âge de 20 ans et sert dans les délégations de la gendarmerie ottomane en Macédoine, en Thrace et en Anatolie de 1904 à 1914. 
Il était fortement impliqué dans le Harb-i umumiye. 
Il a servi comme assistant du général Foulon en Turquie. Badehu a été l’adjoint de M. Franklin Bouillon pendant le conflit d’Ankara et a également participé aux négociations d’armistice de Mudanya. En 1921. 
Il est nommé attaché de l’ambassade de Français à Istanbul avec rang de gouverneur de district et devient amiral en 1925. 
Officier de la Légion d’Honneur, Croix de Guerre avec 2 palmes, Saint-Saveur, Mecidiye Merit [et al]. Il porte le titre d’Officier d’Académie. Il meurt à Nice en 1968. 


Des questions subsistent :

  • Pourquoi la Famille a échangé en français avec un officier qui parlait le turc couramment ? 
  • Il y avait une censure en Turquie à cette époque ? (Certainement) 
  • Des échanges entre cet officier du renseignement français et la Famille semblent avoir été nombreux pourquoi ? (1922-1924) 
  • Dans quel but ?   
  •  Beaucoup de membres de la famille ont essayer de mener des actions afin de revenir en turquie ? 

 Rapport du Chef de Bataillon Sarrou Sur la Possibilité d'Une Paix Séparée Avec la Turquie. 

Battalion Chief Auguste Sarrou, Head of Mission in Syria 1917-08-31.


Il faudrait lire les livres du Général SARROU et de l'Amiral Charles-Henri Dumesnil (Y compris celui de son épouse Vera) et prendre connaissance de leurs archives, afin de mieux comprendre leurs démarches. Mais cela fait beaucoup d'officiers français autour de notre Famille...

Laissons planer ce mystère et les plus folles hypothèses s'exprimer dans nos rêves et spéculations. Peut-être un historien ou un romancier ira un jour explorer ce sujet, pour l'instant n'allons pas plus loin.  

C'est plus sage.

"Mais qui se soucie aujourd’hui de ces grands principes ? Fehimé veut avant tout s’amuser, et elle le fait avec une frénésie exacerbée par le sentiment d’avoir perdu en captivité ses plus belles années. Elle est si gaie, si légère qu’on l’appelle « la sultane Papillon », ces papillons dont elle a fait son symbole et dont elle orne toutes ses robes. C’est une artiste. Pianiste accomplie, il lui arrive même de composer. Mais il n’y a rien qu’elle déteste tant que le sérieux et les responsabilités." 

Extrait du livre de Kenizé MOURAD - De la part de la Princesse Morte. 

 

Le Général.

Il Participa à la mission internationale de réorganisation de la gendarmerie ottomane de 1904 à 1914, et fut attaché militaire à l'ambassade de France à Ankara après 1922.


Les archives du Général avec ses nombreux secrets.



Sarrou, Auguste, officier du renseignement français (1874-1968). 

Les archives d'Auguste SARROU.


Principalement Proche et Moyen-Orient, principalement 1917-1923, avec du matériel supplémentaire antérieur et beaucoup plus tardif.

Divers formats (folio, 4to, 8vo). Un total de 460 pages dactylographiées et 177 pages manuscrites (dont 9 ne comportent que 2 lignes) en 26 fascicules, réunis en 11 portfolios. Avec quelques coupures de journaux ainsi qu'une photographie de Sainte-Sophie et de la porte du palais de Dolmabahçe, montées sur carton comme cartes postales.

Une archive très importante et étendue des papiers personnels secrets du général Auguste Sarrou, chef espion français au Levant et en Turquie pendant la période critique entre 1917 et 1923, lorsque le Proche et le Moyen-Orient ont été complètement réorganisés après la disparition de l'Empire ottoman. Empire. 
Il présente de nombreux rapports d'espionnage "top secret", de la correspondance et des dossiers d'analyse politique, fournissant des informations stellaires sur le rôle central de la France dans le façonnement du destin de la Syrie, du Liban et de la Turquie, œuvrant pour contrer les forces déchaînées par Lawrence d'Arabie lors de la révolte arabe.

Les archives actuelles se composent de dizaines de rapports de renseignement classifiés, de plans directeurs politiques et de notes de terrain. La plupart des documents sont des tapuscrits ou des copies conformes de tapuscrits (beaucoup écrits par Sarrou), destinés à être distribués uniquement aux plus hauts responsables militaires et politiques français. 

Les documents couvrent toute la carrière de Sarrou, datant de 1908 aux années 1960, bien que la majeure partie des documents concerne la période critique de 1917 à 1923. Il comprend une copie dactylographiée de l'autobiographie de Sarrou, écrite à la fin de ses 60 ans de carrière.
Dans l'espionnage et la diplomatie en Turquie, dans les Balkans et au Moyen-Orient ; une série d'articles relatifs au temps où Sarrou a servi comme gendarme en Macédoine dans la décennie précédant la Première Guerre mondiale, lorsqu'il s'est notamment lié d'amitié avec de nombreux dirigeants de «jeunes turcs»; et une autre série d'articles décrivent sa "Mission d'Orient" secrète, une grande opération pour soutenir les ambitions françaises en Syrie, au Liban et en Anatolie. 

En outre, une série de rapports analytiques très importants et secrets rédigés par Sarrou fournissent un "plan de match" sur la manière dont la France devait gouverner la Syrie et le Liban (ce qui est important, le Quai d'Orsay a largement suivi les conseils de Sarrou au fur et à mesure que les choses se déroulaient). 

Il convient de noter l'évaluation brutalement peu flatteuse de Sarrou à l'égard de l'émir Fayçal, l'ancien camarade de Lawrence d'Arabie. 
De plus, il y a un rapport manuscrit intrigant d'une rencontre entre des intellectuels arabes et Djemal Pacha, le ministre ottoman de la guerre, la veille de la chute de Damas, ainsi qu'une série de rapports fascinants concernant l'attentat de 1921 contre le général Henri Gouraud, haut-commissaire français pour la Syrie et le Liban. 

Une autre série de 25 rapports de renseignement "secrets" dactylographiés compilés par le Service des informations de la Marine dans le Levant (SIL) à Port-Saïd en 1918 et 1919 contient des renseignements de terrain bruts fascinants sur les éléments anti-français à travers le Moyen-Orient, ainsi que les efforts des moyens français pour contrer ces forces par le contre-espionnage et la propagande. 

Une collection diversifiée de documents de recherche dactylographiés et manuscrits, ainsi que de la correspondance provenant d'actifs clés, réunis par Sarrou de 1919 à 1922, est complétée par une série de rapports dactylographiés très perspicaces, rédigés par Sarrou pour conseiller le gouvernement français sur la situation en Turquie. de 1921 à 1931, couvrant la montée de la nouvelle république d'Atatürk et les efforts français pour gagner de l'influence à Ankara. Enfin, il y a une collection de lettres.

De nombreux éléments des archives actuelles sont probablement des survivants uniques, tandis que quelques exemples de certains des tapuscrits peuvent exister dans diverses archives officielles françaises. Une liste détaillée est disponible sur demande.

Code de stock : BN#49674 : Sarrou, Auguste Les archives d'Auguste Sarrou. - Antiquités INLIBRIS ... - Antiquités INLIBRIS Gilhofer Nfg.

------

Histoire de Fehime Sultane

https://en.wikipedia.org/wiki/Fehime_Sultan

https://www.hurriyet.com.tr/gundem/ortakoy-tarihten-temizlendi-sultanlarin-kemikleri-sizliyor-87387

Mütâreke (1918-1922) zamanında, İstanbul’da bulunan ecnebi diplomat ve gazeteci eşleri, sık sık sultanın konağındaki davetlere iştirak eder; hatta sultan bundan dolayı töhmet altında kalırdı. Amiral Dumesnil’in zevcesi Vera Dumesnil hatıralarında buna geniş yer vermektedir. Halbuki Fehime Sultan, bunlardan elde ettiği istihbaratı, alâkadar Osmanlı makamlarına ve akrabası olan subaylar vasıtasıyla Ankara’daki Kuva-ı Milliye hükümetine haber veriyordu. Ancak bu vatanseverliğinin cezasını çok acı çekti.  -  Pendant l'armistice (1918-1922), les épouses des diplomates et journalistes étrangers à Istanbul assistaient souvent aux invitations dans l'hôtel particulier du sultan ; même le sultan serait impliqué pour cela. Véra Dumesnil, l'épouse de l'amiral Dumesnil, y fait une large place dans ses mémoires. Cependant, Fehime Sultan informait les autorités ottomanes et le gouvernement Kuva-ı Milliye à Ankara par l'intermédiaire de ses proches, des renseignements qu'il avait obtenus d'eux. Mais il a subi la sanction pour son patriotisme.

(ATTENTION : Il faudrait chercher un peu plus pour avoir des informations sur ces informations - Ceci afin de recouper les sources).

 

Voir aussi le site de Ayşe Osmanoğlu.

The Gilded Cage on the Bosphorus - Ayşe Osmanoğlu (ayseosmanoglu.com)

https://ayseosmanoglu.com/book/the-gilded-cage-on-the-bosphorus/

Ayşe Gülnev Osmanoğlu is a member of the Imperial Ottoman family, being descended from Sultan Murad V through her grandfather and from Sultan Mehmed V (Mehmed Reşad) through her grandmother. After reading History and Politics at the University of Exeter, she then obtained an M.A. in Turkish Studies at SOAS, University of London, specialising in Ottoman History. She lives in the UK with her husband and five children.

Source 

63. Müzayede Efemera ve Fotoğraf | İstanbul Müzayede (istanbulmuzayede.com)

https://www.istanbulmuzayede.com/muzayede/6762/63-muzayede-efemera-ve-fotograf/sayfa/2


Turquisme: L'officier français Auguste Sarrou : un témoin de premier plan de la révolution jeune-turque

https://turquisme.blogspot.com/2021/01/lofficier-francais-auguste-sarrou-un.html

https://inlibris.com/item/bn49674/ 

https://data.bnf.fr/fr/14531079/auguste_sarrou/


Sarrou, Auguste Les archives d'Auguste Sarrou. - Antiquités INLIBRIS ... - Antiquités INLIBRIS Gilhofer Nfg.

https://inlibris.com/item/bn49674/


Le lieutenant-colonel Sarrou : "Les chrétiens de Cilicie, Arméniens et Grecs, (...) - Turquie News (turquie-news.com)

https://www.turquie-news.com/le-lieutenant-colonel-sarrou-les-chretiens-de

 Lieutenant-colonel Auguste Sarrou, « Impressions d’Anatolie », Revue économique française, XLIV2, mars-avril 1922, p. 95. Also see Bulletin spécial de renseignements du 2 décembre 1921, CADN, 1SL/1V/163. https://archives.saltresearch.org/handle/123456789/1511


Hellénologie: L'officier Auguste Sarrou et les Grecs (hellenologie.blogspot.com)

https://hellenologie.blogspot.com/2021/05/lofficier-auguste-sarrou-et-les-grecs.html

 Lieutenant-colonel Auguste Sarrou, « Impressions d’Anatolie… », p. 90. Also see « La paix en Orient — Entretien avec M. Lenail sur l’accord franco-turc conclu à Angora », Excelsior, 28 novembre 1921, p. 2.

 Auguste Sarrou, « Impressions d’Anatolie », Revue économique française, XLIV-2, mars-avril 1922, pp. 87-96.

Le Capitaine Sarrou…, pp. 99-100. Also see Cemal Paşa, Memories of a Turkish Statesman. 1913- 1919, New York: George H. Doran C°, 1922, p. 102.


Salt Araştırma: Program of the [French] Intelligence Service in Port-Said (saltresearch.org)

https://archives.saltresearch.org/handle/123456789/32521


sar1.pdf (antiquariat-pahor.de)

http://antiquariat-pahor.de/sar1.pdf

Cours, séminaires, colloques | Edhem Eldem - Histoire turque et ottomane | Collège de France (college-de-france.fr)

https://www.college-de-france.fr/chaire/edhem-eldem-histoire-turque-et-ottomane-chaire-internationale/events


Gorgias Press. Le Capitaine Sarrou un officier français au service de l’empire ottoman

https://www.gorgiaspress.com/le-capitaine-sarrou-un-officier-francais-au-service-de-lempire-ottoman


 Charles-Henri Dumesnil : 
Contre-amiral (mars 1919), chef de la délégation française à la Commission navale de contrôle à Berlin (1920), il est le commandant de la division légère en escadre de Méditerranée orientale et prend part à l'évacuation de la Crimée. Il réorganise aussi les services de la marine à Constantinople où il se signale encore en sauvant la colonie française de Smyrne pendant l'incendie de la nuit du 13-14 septembre 1922, durant la guerre gréco-turque.


Le Bosphore Tant Aime - Dumesnil Vera.

 https://bibliotheques-numeriques.defense.gouv.fr/mediatheque-en/document/a3f1ef1f-57ac-4bc0-987f-c6ce301aae06


Kuva-yi_Milliye

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Kuva-yi_Milliye

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Kuva-yi_Inzibatiye

TİTRE Programme du service de renseignement [français] à Port-Saïd

AUTEUR/PRODUCTEUR Chef de bataillon Auguste Sarrou, chef de mission en Syrie

DÉFİNİTİON

Le document porte sur une description détaillée des missions et de la structure du Service de Renseignements de la Division Navale en Syrie [Service de Renseignements (SR)] à mettre en place à Port-Saïd.

Rapport AFMSRDOC001005 joint

DATE DE SORTİE 1917-04-20

LANGUE Français

PORTÉE Thessalonique

EMPLACEMENT PHYSİQUE Recherche SALT

https://archives.saltresearch.org/handle/123456789/32521